CIS – Lagord

Défense et secoursLagord

Tenant compte des règlements urbains et du contexte environnemental, la conception du projet s’appuie sur les grands thèmes fonctionnels et singuliers à ce type de programme : marche en avant, séparation des flux, rapidité de circuler, ergonomie des espaces, convivialité des lieux de vie et de ressources humaines …

Posté en vigie, le Centre d’Incendie et de Secours offrira des conditions optimales aux agents pour parvenir à mener leurs inter- ventions.
A l’Ouest, depuis la RD 104, le volume de la grande remise et son architecture dynamique qualifie l’équipement dans son envi- ronnement, il représente un lieu en veille permanente dont l’activité peut être déclenchée à toute heure, de jour comme de nuit.

Les fonctions opérationnelles de secours s’articulent autour du grand monolithe de la remise offrant de jour, une perception dyna- mique et fugitive et, dès la nuit tombée, l’équipement devient un signal urbain.

Orchestré par les locaux d’alerte et de crise, l’équipement n’est donc pas seulement perçu par sa vocation opérationnelle ni par sa matérialité architecturale mais bien par la faculté de ses façades à composer avec la lumière créant ainsi une multitude de vibrations – selon les heures de la journée, de la nuit et des activités de l’instant.

Contexte, fonctionnalité et architecture sont les trois notions qui ont guidé la conception du nouveau Centre d’Incen- die et de Secours de La Rochelle Lagord. Le contexte comme support, la fonctionnalité comme enjeu, l’architecture comme outil.

Situé au Nord de La Rochelle en limite avec la commune de Lagord, le nouveau Centre de Secours bénéficie d’un emplacement stratégique à bien des égards. Appuyé sur un des principaux échangeurs routiers rochelais, sa connexion aux différentes voies permet indéniablement aux soldats du feu d’être performant pour accéder à l’ensemble des axes routiers de l’agglomération.

Sa proximité avec la Nationale 237 irriguant les flux routiers autour de La Rochelle, constitue une donnée essentielle dans le choix d’implantation du nouveau centre. Cette opportunité est renforcée par l’orientation même de notre proposition affirmant la néces- sité d’agir et d’engager les départs dans des conditions rapides et efficaces : Notre projet répond donc à la nécessité impérieuse de favoriser la rapidité d’action des hommes et du matériel pour se rendre vers leurs lieux d’intervention.

Le plan masse et l’implantation du projet sont le résultat d’une réflexion contextuelle visant à combiner les réponses aux contraintes données par le site et ses usages : dénivellation, voisinage, orientation, nuisances sonores…

A l’Est, autour de l’aire de manœuvre sont implantés la tour de manœuvre, et l’espace cynotechnique.
Au Sud, depuis la rue des Gonthières, le Centre de Secours offre une lecture architecturale plus domestique où s’articulent les quatre secteurs fonctionnels des ressources humaines : administration/commandement, détente/hébergement et les espaces sportifs.

Commandés par la zone de parking dédiée aux visiteurs et aux personnels, les locaux de ressources reflètent une autre typologie dédiée aux agents, leur organisation représente le socle de la vie interne du personnel au cœur de l’équipement.

La salle omnisport implantée à l’est du site est adossée au talus; elle établit une frontière entre l’aire de manœuvre et le parking du personnel.

Depuis l’entrée principale officielle, une circulation intérieure irrigue le centre :

Les espaces de commandement donnent sur le parvis vers l’Ouest et s’organisent autour d’un patio qui apporte de la lumière naturelle au cœur de l’équipement.
Les espaces de vie « de jour » quant à eux sont orientés à l’Est vers leurs espaces extérieurs dédiés au personnel.

La composition et l’implantation des zones de ressources humaines sont ainsi au cœur du projet, elles sont traitées comme un ilot créant une intériorité fonctionnelle propice à protéger les agents des nuisances acoustiques des activités opérationnelles.












Ainsi, le centre d’incendie et de secours de La Rochelle Lagord possèdera bien deux visages:

• Le premier, lié à la veille et aux alertes, en lien direct avec la fonction opérationnelle de l’équipement, où la notion d’optimisation des déplacements et la rapidité d’intervention qui est essentielle.

• Le second, tout aussi important pour le quotidien des sapeurs et leur qualité de vie, concerne les locaux admi- nistratifs et de commandement, mais aussi les lieux de détente, de restauration et d’hébergement en lien direct avec les locaux de sport.

Notre proposition architecturale traduit la richesse de chaque lieu où la proximité des fonctions est réglée selon une gradation logique, des locaux administratifs de commandement, des zones plus calmes, plus isolées que sont les zones de vie et d’héber- gements situés à l’étage.

C’est sur cette dynamique que nos réflexions se sont appuyées pour concevoir le projet du Centre d’Incendie et de Secours de Lagord, car il s’agit bien d’offrir un outil de travail efficace et un lieu de vie agréable, adapté à l’organisation codifiée et spécifique à la corporation.

A l’aspect pratique du projet s’ajoute la volonté de faire de celui-ci un élément structurant du paysage périurbain. Cette volonté se traduit par l’affirmation d’une horizontalité architecturale donnant ainsi homogénéité et cohérence à l’ensemble du site.
Enfin, notre ambition est d’offrir à ce projet toute notre expertise pour aboutir à une construction à faible impact environnemental.

Afin de répondre à ces enjeux, notre approche architecturale s’est donc appuyée sur des principes de développement durable simple, pragmatique et appliquée sur différentes thématiques : qualité des environnements intérieurs, construction bas carbone, efficacité énergétique, gestion de l’eau, faible consommation de ressources naturelles, durabilité, évolutivité, biodiversité …

Projets Envie d’en voir plus ? Agence